S'inscrire gratuitement
Prendre rendez-vous

Notions financières indispensables

Par Benjamin Dresner on 14 nov. 2017 12:09:46

Dans Gestion

 Pour entreprendre, il n’est pas nécessaire d’être un financier hors pair, mais connaître les bases de finance d’entreprise vous sera sans doute utile!

S'inscrire gratuitement Prendre rendez-vous


helloquence-61189.jpg

Fonds propres et quasi fonds propres

Commençons par deux termes que vous entendrez souvent mais qui portent à confusion : quasi fonds propres et fonds propres.

Les quasi-fonds propres sont l’ensemble des ressources financières qui permettent d’avoir un accès au capital sous certaines conditions, par exemple le compte courant d’associé ou obligation convertible.

Notons qu’un compte courant d’associé  est une avance de fonds réalisée par les actionnaires. Il permet de financer la création de l’entreprise, de renforcer la trésorerie, etc... Il peut être bloqué, ce qui implique que les fonds sont débloqués au fur et à mesure en fonction de critères définis. Les prêts d’honneurs réseau initiative sont versés sur un compte courant d’associé bloqué.

Les fonds propres sont composés du capital social entièrement libéré, des réserves, du résultat net de l’exercice (bénéfice ou perte) et des primes d'émissions. Ils permettent à l’entreprise de s’autofinancer et garantissent la solidité de l’entreprise pour les tiers qui la financent. Le montant des aides BPI (Bourse French Tech, Innovup, ADI, PA) est limité par les fonds propres.

 

Différencier les fonds propres du capital social et de la trésorerie 

 Après avoir compris ce que sont les fonds propres et les quasi fonds propres, il faut savoir les différencier du capital social et de la trésorerie. En effet, ces trois éléments n’ont rien à voir.

Le capital social est la somme des apports des actionnaires lors de la création de l’entreprise. Il peut être augmenté par la suite, alors que la trésorerie est l’ensemble des liquidités immédiatement disponibles pour l’entreprise. De plus, la trésorerie ne doit pas être confondue avec la capacité de d’autofinancement (CAF). En effet, la trésorerie tient compte des décalages d’encaissement et de décaissement ce qui n’est pas le cas de la CAF.

La capacité d’autofinancement (CAF) désigne l’excédent de ressources générées par l’entreprise. Ces ressources permettent à l'entreprise de :

  • se développer en se finançant par ses propres ressources (augmentation du fond de roulement, sécurisation de la trésorerie, investissement).
  • rémunérer ses investisseurs (versement de dividendes).

Du point  de vue des prêteurs, la CAF permet de calculer la capacité d’une entreprise à rembourser ses dettes, et son taux de rentabilité. La CAF sera donc analysée lors de la contraction d'emprunt tel qu'un Prêt Innovation de la BPI.

  

Le bilan

  Un bilan est une présentation de votre société à un instant donné. Couplé à un compte de résultat et au tableau de flux de trésorerie, il permet d’analyser la situation financière d’une entreprise. Un bilan se décompose en deux parties : l’actif et le passif.

D'un coté, l’actif du bilan présente l’ensemble des actifs immobilisés et l’actif circulant d’une entreprise. De l'autre coté, le passif du bilan présente l’ensemble des ressources financières et des dettes d’une entreprise. Un bilan est toujours dit équilibré, autrement dit, l’actif est égal au passif.

Le haut de bilan est composé des ressources et des emplois durables d’une entreprise. Au passif, le haut de bilan est composé des capitaux propres et des dettes à moyen et long terme. À l’actif, le haut de bilan est composé des immobilisations corporelles, incorporelles et financières. Les opérations de haut de bilan sont les opérations de financement à long terme : augmentation de capital, émission d’obligation, fusion, acquisition, etc...

Le bas de bilan est composé de l’actif circulant (stocks, créances clients, trésorerie positive) et des dettes à court terme. Il permet notamment de calculer le BFR (actif circulant – dettes à court terme).

  

Financement à court/moyen/long terme

 Les opérations de financement à court terme sont l’ensemble des facilités de paiement accordées par les fournisseurs, les découverts, etc... On peut les assimiler à des opérations de bas de bilan. Ce sont des opérations qui sont faites sur un an et qui permettent de subvenir aux besoins liés au cycle d'exploitation de l'entreprise.

Par opposition, les opérations de financement à moyen ou long terme sont les opérations d’augmentation de capital, d’émissions d’obligations, d’emprunts à long terme, etc... On peut les assimiler à des opérations de haut de bilan. Les opérations à moyen terme sont celles faites sur 1 à 5 ans, et les opérations à long terme sont celles réalisées sur plus de 5 ans.

 

Le point mort et le BFR

 D'autres termes sont également à connaître. Le point mort, le besoin en fonds de roulement et le fond de roulement qui sont des outils de gestion pour l'entreprise.

Le point mort ou l’équilibre financier est le moment où les revenus de l’entreprise couvrent ses dépenses.

Le besoin en fonds de roulement (BFR) représente le besoin en financement au cours d’un cycle d’exploitation c’est-à-dire, le décalage entre les encaissements et les décaissements. Idéalement, votre BFR doit être proche de 0 ou négatif ce qui signifie que votre trésorerie  permet de financer votre actif circulant. Il se calcule de la manière suivante :

BFR = stocks + créances  clients - dettes fournisseurs/fiscales/sociales

Le BFR est à différencier du fonds de roulement (FR). Le fonds de roulement permet de savoir quelle est la quantité de ressource non utilisé par les actifs immobilisés. Le FR se calcule donc de la manière suivante :

FR = capitaux et dettes à long terme - actifs immobilisés

A la différence du BFR, un fonds de roulement doit être positif ce qui signifie que l'entreprise est capable de se financer. Un fonds de roulement positif permet de financer le BFR et son excédant représente la trésorerie. Si le fonds de roulement est positif mais ne permet pas de couvrir le BFR, il faudra alors financer le surplus par le biais d'emprunt à court terme.

  

Maintenant que vous maîtrisez un petit peu le vocabulaire financier, vous pourrez enfin arriver à décrypter les propos de votre banquier! Et si vous avez besoin d'être accompagné par des experts dans vos recherches de financements, on est à votre disposition. 

S'inscrire gratuitement Prendre rendez-vous